C& Editions | 01

Kapwani Kiwanga

Proximity, 2019

Cordeau de traçage sur papier 122 x 122 cm

Multiple d’une série de 10 en deux couleurs – rouge et bleu (cinq de chaque couleur) – signée et numérotée

 

Prix de lancement unitaire : 3400 euros, TVA incluse

(Veuillez noter que les prix augmenteront à mesure que l’édition se vendra)

Pour toute information complémentaire ou achat, veuillez contacter : editions(at)contemporaryand.com

0

En 1931, le Congrès international de l’urbanisme aux colonies s’est tenu à Paris au cours de l’Exposition coloniale internationale. Parmi les notes publiées par le Congrès se trouvaient une recommandation d’un agent colonial français influent dans le domaine de l‘urbanisation du Maroc, Hubert Lyautey. Lyautey proposait qu’un minimum de 500 mètres sépare les agglomérations indigènes et européennes. Cette proposition fut connue comme principe de séparation de Lyautey.

Kapwani Kiwanga a représenté graphiquement cette mesure géographique en utilisant 500 mètres de craie de couleur appliquée sur des segments de 122 cm de longueur avec un cordeau de traçage, un instrument typique utilisé en arpentage pour marquer les distances.

Cette mesure de 122 cm est aussi significative. Dans Proxemics (l’étude de l’utilisation de l’espace par l’être humain et les effets que la densité de la population a sur le comportement, la communication et l’interaction sociale), cette mesure est considérée comme une distance personnelle idéale pour les interactions entre les amis proches et la famille.

 

Kapwani Kiwanga (née à Hamilton au Canada) est une artiste franco-canadienne. Elle vit et travaille à Paris.

Le travail de Kiwanga traite de l’impact omniprésent des asymétries de pouvoir en faisant dialoguer des récits historiques, des réalités contemporaines, des archives et les futurs possibles. Fondé sur des recherches, son travail s’inspire d’histoires marginalisées ou oubliées, et s’articule formellement en différents matériaux et médiums comme la sculpture, le dessin, l’installation, la photographie, la vidéo et la performance.

Kiwanga s’approprie les codes dominants et retourne les systèmes de pouvoir contre eux-mêmes, que ce soit dans l’art ou en analysant des histoires plus larges. Ainsi, Kiwanga a développé un vocabulaire esthétique qu’elle décrit comme des « stratégies de sortie », des œuvres qui nous invitent à multiplier les perspectives afin d’aiguiser notre regard sur les structures existantes et d’envisager le futur autrement.

En 2018, Kiwanga a été lauréate du Frieze Artist Award (États-Unis) ainsi que du prix Sobey pour les arts (Canada). En 2020, elle a reçu le prix Marcel-Duchamp (France). Elle a bénéficié d’expositions personnelles au MIT List Visual Arts Center, Cambridge (États-Unis) ; Albertinum Museum, Dresde (Allemagne) ; Artpace, San Antonio (États-Unis) ; Fondation Esker, Calgary (Canada) ; Tramway, Glasgow International (Royaume-Uni) ; Fondation Sandretto Rebaudengo, Turin (Italie) ; Power Plant, Toronto (Canada) ; Logan Center for the Arts, Chicago (États-Unis) ; South London Gallery (Londres) et Jeu de Paume (Paris).

Elle a participé à des expositions collectives dans plusieurs institutions : Whitechapel Gallery, Londres (Grande-Bretagne) ; Serpentine Galleries, Londres (Grande-Bretagne) ; Yuz Museum, Shanghai (Chine) ; National Gallery of Canada, Ottawa (Canada) ; Contemporary Arts Museum, Houston (États-Unis) ; CCA – Centre for Contemporary Art, Derry (Grande-Bretagne) ; Centre Pompidou, Paris (France) ; The Contemporary Art Gallery, Vancouver (Canada) et Hammer Museum, Los Angeles (États-Unis).

 


All content © 2020 Contemporary And. All Rights Reserved. Website by SHIFT