Inside the Library

Stuart Hall Library Part I, Iniva, Londres

Take a look into libraries and book collections holding some of the rarer and often forgotten publications, which are nonetheless essential to the discourse on both sides of the spectrum. Featured this time: the Stuart Hall Library in London.

By Jonathan Fine

Pénétrez dans des bibliothèques et des collections de livres abritant certaines publications rares et souvent tombées dans l’oubli, qui restent néanmoins essentielles au discours des deux extrémités du champ de la pensée. À l’affiche aujourd’hui : la Stuart Hall Library in Londres.

À partir de la collection de la bibliothèque, nous présentons une sélection rare et unique de brochures mettant en vedette le monde de l’art contemporain du Nigéria il y a plus de vingt ans (vous trouverez une liste détaillée des titres ci-dessous):

‘Ce que les bibliothécaires et les archivistes classent habituellement dans la catégorie ‘éphémère’ – guides d’exposition, pamphlets et dépliants– fait rarement l’objet d’une collection systématique. Mais souvent, ce sont les seules publications donnant un aperçu unique sur ce qui se passait au sein d’un groupe d’artistes ou sur une scène artistique.  Ils peuvent non seulement révéler ce qui était exposé, faisait l’objet de débats ou était visible mais aussi évoquer les réseaux de personnes constituant un mouvement, leurs idées et leur contexte de vie d’une façon que les autres sources ne pourraient pas reproduire. « L’éphémère » propose ici une remarquable vision du monde de l’art contemporain au Nigeria à la fin des années 1980 et au début des années 1990, à l’époque où le programme d’austérité lancé en 1982 avait provoqué des ravages dans l’économie nigériane et plus largement sur tout le continent africain en transformant radicalement l’organisation et les modes de production artistiques. Ces publications révèlent les contextes de vie et les premières œuvres, non seulement de grands noms tels qu’El Anatsui, devenu par la suite une star de la scène contemporaine internationale mais aussi d’autres artistes et universitaires qui – bien qu’ils soient moins connus – méritent plus de reconnaissance.’

 

La bibliographie:

Here We Are  –  Compendious Biographies of some Nigerian Artists, par Jare Ajayi:  Christiana Oko, Idowu Otun, Bright Aigbogun, Festus Adetola Wewe, Emmanuel Bojerenh, Mohammed Tanimu Ambo, Bisi Fakeye, 1994.

New Currents ´93  –  Avant Garde Nigerian Art, Didi Museum, Lagos: El Anatsui, Oyerinde Olotu, Veronica Otigbo, Obiora Udechukwu, Victor Ekpuk, David Dale, Jerry Buhari, 1993.

Reflections  –  Exposition montrant les toiles et les sculptures de Winifred Odeh und Bem Ben Mgutyo am Audiorium der University of Agriculture Makurdi, 1989.

Portraits of Nigerian Artist(e)s 1992 Weekly Planner: Essa Femi Osofian, Wole Soyinka, Eppi Fanio, Bisi Fakeye, Ihria Enakimio, Dele Jegede, Afi Ekong, Ben Enwonwu, Bala Millerhakeem Shitta.

Towards 21st Century Art: Exposition de peintures, sculptures, céramiques, travaux graphiques et textiles avec les collaborateurs de la Polytechnique Auchi: avec entre autres Idugie, Nimitie, Ogieriakhi, DeBeBs, 1990.

Uli  –  Different Hands, Different Times. Peintures. Dessins. Textiles. Céramiques. Sculpture: Ndidi Dike, Bridget Egbeji, Elizabeth George, Mgbadunnwa Okanumee, Ego Uche-Okeke, Ada Udechukwa, Chinwe Uwatse at the Continuing Education Centre University of Nigeria, Nussukka, 1992.

AKA 1990  –  5e  catalogue de l’exposition annuelle: Tayo Adenaike, Chris Afuba, El Anatsui, Chike Aniakor, Obiora Anidi, Ifedioramma Dike, Chike Ebebe, Chris Echeta, Nsikak Essien, Bona Ezeudu, Boniface Okafor, Samson Uchendu, Obior Udechukwu, 1990.

Original Prints from the Third Nsukka Workshop 1987: Olu Oguibe, Ndidi Dike, Eugene Okudo, Ndubisi Onah, Obid Okpala, Ifedioramma Dike, Tony Nwachukwu, El Anatsui, Sue Ubagu, 1987.

Reflections 88. Exposition d’art de la Society of Nigerian Artists 1988: Aliu Hassan, Sanwo Kehinde, Akisanmi Mike, Ige Lara, Elebute, Ayo S. Mordi, 1988.

 

Au sujet de la bibliothèque:

La Stuart Hall Library est une précieuse source de références pour les étudiants, les chercheurs et tous les lecteurs intéressés. Il s’agit d’une des principales bibliothèques du Royaume uni dans le domaine de l’art visuel international.La bibliothèque contient une collection substantielle de monographies, de catalogues, de périodiques, de DVDs et CDs, de diapositives et d’autres médias sur les arts et la culture visuels. La collection est particulièrement bien fournie en matière d’art africain, asiatique, latino américain ainsi qu’en art britannique réalisé par des artistes issus de divers contextes culturels. La collection comprend plus de 4000 catalogues d’expositions, 1000 monographies – couvrant des études culturelles, politiques et portant sur la sociologie de la différence des sexes et sur la communication– sans compter plus de 140 périodiques.

 

www.iniva.org/library

 

 

Jonathan Fine est un étudiant doctorant en Art africain à la Princeton University.

 

More Editorial